La bourse nationale des créateurs, des repreneurs, des cédants pour

Entreprendre dans l'artisanat

Créer ou reprendre : faites votre choix

Chaque année, ce sont près de 100 000 Français qui créent ou reprennent une entreprise artisanale.


Un projet, deux solutions


Créer une entreprise

La passion, la recherche d’accomplissement personnel et la liberté d’entreprendre sont les principales motivations pour créer une entreprise artisanale. Chaque année, un tiers environ des créations d’entreprises se font dans le cadre d’activités artisanales.

Reprendre une entreprise artisanale

Acquérir une entreprise qui a déjà un concept, un produit, une clientèle, une histoire, c’est autant de pas en avant déjà franchis. La reprise d’une entreprise artisanale est plus lourde en terme de financement mais elle offre de plus fortes probabilités de réussite : jusque 95 % à 100 % selon les métiers, contre 60 % pour une création.

Quel entrepreneur êtes-vous ?


Les opportunités de reprise


Au-delà de l’opportunité de créer une entreprise artisanale, la reprise d’une entreprise artisanale représente plus que jamais une possibilité réelle pour rebondir dans la vie professionnelle. Les chambres de métiers et de l’artisanat ont mis en place un dispositif d’appui aux candidats à la reprise.

Elles accompagnent ainsi la cession d’environ 30 000 entreprises artisanales chaque année, sur un potentiel de 40 000 « reprenables ».

Toutes nos offres de reprise

La Bourse nationale d’opportunités artisanales (BNOA)

Les chambres de métiers mettent à votre disposition la bourse nationale d’opportunités artisanales (BNOA), la plate-forme nationale de rapprochement entre cédants et repreneurs qui répertorie quelques 6 000 entreprises à reprendre.

Toutes les annonces présentes sur le site ont fait l’objet d’un diagnostic « expertise - transmission » par les CMA et préservent la confidentialité du projet.

La plateforme permet également une mise en relation directe avec un conseiller de votre chambre de métiers.


Votre CMA peut vous orienter


Chaque année dans les CMA :

- 1 000 000 de personnes reçues

- 225 000 porteurs de projets accueillis

Dans un premier temps, les candidats à la création ou la reprise d’entreprise peuvent rencontrer un conseiller de sa chambre de métiers et de l’artisanat pour discuter de ses intentions et pour faire évaluer les forces et les faiblesses de son projet. Cette phase de maturation est, dans le processus de création d’une entreprise artisanale, une des spécificités de l’encadrement réalisé par les chambres de métiers et de l’artisanat. Elles accompagnent également les porteurs de projets pour confirmer la localisation de l’entreprise, étudier son marché, trouver le financement des investissements, informer sur les différents régimes dont l’EIRL, simplifier les démarches…

Accédez à mon espace afin d’être contacté par un conseiller


Financer votre projet


Un financement correctement adapté à votre projet est une condition essentielle de pérennité de votre entreprise. Créée par les chambres de métiers et de l’artisanat, la Siagi est la seule société de caution mutuelle indépendante, interprofessionnelle et pluri-bancaire.

Pour le financement de votre projet, la Siagi propose aux entrepreneurs un cautionnement mutuel pour faciliter l’accès au crédit de ceux qui reprennent ou développent une entreprise artisanale.

Sa mission est double : organiser l’accès au crédit des petites entreprises et favoriser la pérennité de ces entreprises par la mise à disposition de ressources financières stables.

Pensez au financement participatif...

Votre chambre de métiers et de l’artisanat vous accompagne et vous conseille afin de bénéficier de ce nouveau type de financement, complémentaire au crédit bancaire, sur des plateformes telles que KissKissBankBank.